Keep Beaches Clean Please

4cbc919aa6672

Avec les beaux jours et le retour sur nos plages de France mais aussi du sud de l’Europe,  c’est bien souvent la triste découverte d’un littoral encrassé par les déchets qui ont navigué durant des mois dans l’océan et se sont déposés avec les tempêtes sur nos côtes.

Malgré de nouvelles réglementations sévères pour limiter les déchets rejetés à l’eau, le secours des hommes est toujours nécessaire. L’action de l’association « Initiatives Océanes » permets le nettoyage régulier de notre littoral chaque printemps.

A chacun de nous de montrer aux autres et aux enfants les risques au quotidien. Souvenons-nous: 8 déchets sur 10 viennent de l’intérieur des terres et finissent dans l’océan. Un sur dix sont des objets perdus comme des lunettes, des téléphones portables. Le reste provient de ceux qui vivent avec l’océan, comme des ailerons de planche de surf ou des bacs à poisson et vieux filets de pêcheurs.

Même si la politique européenne a beaucoup progressé (auparavant les déchets espagnols finissaient dans l’océan et remontaient par les courants pour finir sur les côtes françaises…) les Emirats Arabes Unis Photo © 2004 Richard Soberka - http://www.photoway.com/plages européennes sont toujours bien polluées par les déchets de surface et les déchets moins visibles (métaux lourds, usines, chimique).

Durant l’été une partie des plages sont nettoyées régulièrement, mais  l’effort doit être individuel. On connaît déjà les « Initiatives Océanes » qui chaque année ont de plus en plus de succès phénoménal avec plus de 900 nettoyages programmés par saison (voir calendrier en lien) sur les plages, les rivières et les lacs, ce qui témoigne de la prise de conscience par le grand public de la pollution des cours d’eau et des océans.  Même si elles se concentrent essentiellement sur la pollution macroscopique visible, les pollutions les plus graves de nos océans sont microbiologistes, chimiques voire même radioactive. On ne les voit pas et le danger est énorme. Reste à espérer que les villes de nos rivages européens mais aussi les politiques européennes permettent de réaliser enfin des analyses précises des eaux de baignade et ne pas juste se contenter d’un nettoyage de surface des plages.

Alors si l’on ne veut pas se prendre les pieds dans des morceaux de filets ensablés ou un bac en plastique sur la tête dans le shorebreak lors d’une prochaine session de skim en Espagne, Portugal ou en Aquitaine, pensons tous à nettoyer nos plages en commençant par ne pas jeter nos mégots ou sacs en plastique, bouts de wax ou autres petits déchets polluants dont on oublie parfois l’impact.

Soutenons les initiatives océans et surfrider foundation :

http://www.initiativesoceanes.org/index.php
http://www.surfrider.eu/en/home.html

***

Button with the colours of the United KingdomSpring time is back over our european beaches and it will soon be time to go back into the water. It is very often a sad discovery of a dirtied coast by wastes which have navigated for months in the ocean and settled with storms on our coasts.
In spite of new severe regulations to limit waste rejected to the water, the help of men is always necessary. The action of the association  » Initiatives Océanes «  allow the regular cleaning of our coast every spring. Each of us has to show to the others, specially to children the risks on a daily basis. Let us remember : 8 waste on 10 comes from the inside of lands and finish in the ocean. One on ten are objects lost as glasses, mobile phones. The rest results from those who live with the ocean, as surfboard’s fins or plastic carts to stock fish.
Even if the European policy progressed a lot (previously the Spanish waste finished in the ocean and went back up by the currents to finish on French coasts) beaches are still polluted  by an apparent waste of surface but still remain a less visible waste (heavy metals, manufacture, chemical) much more dangerous.
During summer most of beaches are regularly cleaned, but the effort must be individual. We already know the  » Ocean Initiatives  » which every year have more and more phenomenal success with more than 900 cleanings scheduled by season (see calendar in link) on beaches, rivers and lakes, what testifies of the awareness by the general public of the pollution of streams and of the oceans.
Even if they concentrate essentially on the visible macroscopic pollution, the gravest pollutions of our oceans are microbiologists, chemical even radioactive. We do not see them and the danger is enormous. Remain to hope that the mayors of our European cities located on the shores but also the European politics allow to realize finally precise analyses of waters of bathing and just not to content itself with a cleaning of surface of beaches(ranges).
Then if we do not want to stumble in pieces of sanded up nets or get a plastic tub on the head in the shorebreak during a next session of skim in Spain, Portugal either in Aquitaine, we should all think to clean our beaches, beginning by not throwing our butts or plastic bags, ends of wax or other small polluting waste, which we often forget the impact.

Let us support Initiatives Oceans and Surfrider foundation :

http://www.initiativesoceanes.org/index.php
http://www.surfrider.eu/en/home.html

 

pollution-5729

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>